Mai 2017, des étudiants de Morehouse College, Atlanta GA sont venus en Belgique

En mai 2017 des étudiants du Collège Morehouse à Atlanta sont venus en Belgique dans le cadre d’un programme d’échange consacré à l’histoire des 11 soldats de Wereth et  leur héritage.

Lors de leur visite au Cimetière Américain d’Henri-Chapelle où 7 des 11 sont enterrés, chaque étudiant a pris l’identité d’un soldat. Observez leur profond témoignage lorsqu’ils se tiennent près de la tombe du soldat et parlent de sa vie et de sa mort tragique .

L’histoire de Wereth où 11 soldats afro-américains furent massacrés par des troupes SS lors de la seconde guerre mondiale, est un chapitre unique dans la longue Histoire qui lie la Belgique aux Etats-Unis d’Amérique.

 

Au cours de la Bataille des Ardennes, le 17 décembre 1944, 11 soldats afro-américains du 333ème Bataillon d’Artillerie trouvèrent refuge dans la maison de la famille Langer à Wereth, petit hameau en Belgique.

Pendant l’hiver le plus froid du 20ème siècle et l’offensive désespérée des Nazis, la famille a risqué sa vie en hébergeant des soldats américains.

Dès l’arrivée d’une patrouille Nazie, les Américains ont décidé de se rendre immédiatement plutôt que de mettre en danger la vie de leurs hôtes.

Les soldats furent conduits jusqu’au champ plus bas où ils furent brutalement assassinés. 

Cette histoire des 11 soldats à Wereth aurait sombré dans l’oubli si un des enfants de la famille Langer qui découvra les corps dans le champ, ne consacra sa vie à préserver ce souvenir.

 A ce jour, le Comité U.S. Memorial Wereth est composé de bénévoles et de membres de la famille Langer qui organise une cérémonie annuelle qui de quelques douzaines a grandi à quelques centaines.

 

 

 

 


Visite des États-Unis Sandra Green, la nièce de Robert Green.

À cette occasion, l'étudiant de Moorehouse, Graig Anthony York, fait penser à l'oncle de Sandra Green.
 La tombe de Robert Green se trouve au cimetière de Highland Park à Cleveland, Ohio.


Henri-Chapelle-with-Moorehouse-Student


 

 

 

 

Avec le soutien de l'ambassade américaine à Bruxelles et Pauls Place EUPEN Fotographie (Paul McKelvie)
Merci beaucoup